Avr
4
2011

Test d’un VPS / Serveur Cloud Dynamique chez 1&1

Pourquoi ne pas essayer un VPS européen qui aura l’avantage d’avoir de meilleures performances réseau pour nous ?

J’ai donc choisi aujourd’hui l’offre Cloud Dynamique de chez 1&1 ou 1and1 qui a l’avantage d’être très extensible à souhait.

Vous pouvez configurer votre serveur très rapidement de 20 € (1core/1Go/100GO) à 140 € (4core/15Go/800GO) par mois.

 

Le Datacenter se dit vert et avec une fibre de 130 Gbit/s

Cependant, les moyens de paiements sont assez limités : Visa (carte bancaire), virement !

Passons directement au Panel d’administration du serveur :

 

Nous avons 8 icônes que nous allons passer une à une pour paramétrer le serveur.

La première est celle de la gestion des adresses IP, une est fournie gratuitement, les supplémentaires coutent 4 €/mois :

 

Notre IP ping dans les 30 à 40 ms (en WiFi) ce qui est relativement très bon, nous allons donc fait une localisation.

Bon, les serveurs sont situés en Allemagne à Berlin, tout le monde connait la robustesse des appareils Bosh ! 😀

Repassons sur nos onglets du panel, la seconde est celle des informations du VPS (IP, Hostname , configuration…)

Personnellement, faute de moyens, j’ai pris une des offres standard pour l’hébergement web qui est une des moins chères.

En parlant de la configuration des serveurs, nous pouvons changer à tout moment la configuration du serveur en nombre de cœur, mémoire RAM et espace disque dur.

 

Il suffit juste d’allonger la carte de crédit et hop les ressources sont à nous, le tout sans redémarrage de la machine en plus.

Si vous plantez le VPS, vous pouvez tout de même le redémarrer ou éteindre complètement via l’interface WEB.

 

Et si vraiment vous merdez un bon coup l’OS vous pouvez le réinstaller et vous avez l’embarras du choix (Centos/OpenSuse/Debian/Ubuntu) avec ou sans Plesk.

 

Il faut compter 15 minutes pour une nouvelle installation vierge et puis vous pourrez vous connecter en SSH via Putty ou simplement via VNC qui n’est rien d’autre qu’un tools Xenserver.

Et puis il y a deux onglets pour la sécurité (SSL & Firewall), je n’ai pas longtemps testé.

Par contre il semblerait que la plage d’IP de chez 1&1 soit fort prisée par les hackeurs :

Et voilà, nous avons fait le tour du côté du VPS , il reste encore un petit coin qui est celui des services

Voilà je vous ai tout montré.

 

Maintenant, je vais vous dire ce que je n’ai pas trop aimé chez eux :

– Panel non standard.

– Pas de Paypal comme moyen de paiement.

– Administration des DNS assez compliquée (trop basique) pour les noms de domaines. (Besoin de changer les règles DNS A , NS, MX , … et j’ai trouvé seulement le MX)

– Le support n’est pas très réactif, ni fort qualifié !

 

 

Conclusion : Le VPS est très bon côté performance/prix, cependant je préfère l’offre VPS de Planehoster pour l’administration et le support

4 commentaires + Ajouter un commentaire

  • Très bon article, qui le résume bien dans son ensemble !

    Au niveau prix c’est quand même un des moins cher du marché, pour ne pas dire LE moins cher.

  • Merci beaucoup pour ce test. Est ce qu’il y a une grosse différence de rapidité avec une offre d’hébergement pas dédié ou cloud ?

    • Les mutualisés sont souvent limité en taille d’allocation de mémoire pour PHP ou par le nombre de requêtes SQL simultané.

  • Après plusieurs mois chez eux, je tiens à préciser que je suis très satisfait !

    Petit exemple, pour une config d’un serveur cloud :

    Espace disque (200 GB)
    Coeurs (2)
    Ram (2Go)
    Adresses IP (4)
    SSL (1)

    —->prix = 41€ TTC et 45€ au lieu de 41 tous les 3 mois car les adresses IP se paient par trimestre.

    Ce qui reste très abordable pour un serveur de cette qualité.
    Après leur panel n’est pas super, mais on fait tout via cPanel.

Laisser un commentaire

*